Challenge ABC 2015·Challenges de lectures·Défi premier roman·Lectures

[B] Les Catacombes de Toby Ball

Je ne suis pas une grande lectrice de polars. Pourtant, quand j’ai vu ce livre posé, parmi les ouvrages mis en avant, à la bibliothèque, je me suis sentie intriguée. Le titre, déjà, a retenu mon attention. La quatrième de couverture, quant à elle, m’a surprise : alors que j’imaginais les catacombes dans leur sens classique, soit lieu souterrain de sépulture, etc. En fait, il est question ici d’une bibliothèque souterraine contenant les archives criminelles de la Ville. Le résumé proposé, en outre, m’a relativement intriguée : il était question, outre d’archives, de corruption, de résurgence d’une affaire classée. Parmi les trois personnages centraux, un détective, un journaliste et l’archiviste, ce dernier m’a donné envie d’aller plus loin. Cependant, j’ai reposé le livre, me disant que, peut-être, plus tard… La fois suivante, j’ai lu l’incipit, et là, je l’ai emmené chez moi.

9782264054265C’est un bon polar à l’ancienne, baigné dans l’atmosphère d’une Ville (non nommée) des années 30 qui, ainsi que le souligne l’éditeur, n’est pas sans rappeler Gotham City. Le roman est constitué de plein de courts chapitres et, pour une lectrice comme moi, cela représente plus que tout la mort incontestée de toute possibilité de sommeil : ça correspond exactement à ma capacité de concentration, et c’est assez court pour que le « oh, encore un chapitre ! » se répète à l’infini ! Alors faites attention, c’est très dangereux. La technique de changer de personnage et de point de vue fonctionne plutôt bien, même si j’ai regretté, peut-être, une différenciation des personnages parfois un peu faible. J’ai notamment eu du mal à différencier le détective et le journaliste, au début. Le second se caractérise par quelques manies et addictions, mais leurs schémas semblent assez proche. Peut-être aurait-il fallu modifier davantage le style en fonction de chaque personnage, ou les caractériser davantage. En revanche, la construction des différents niveaux d’information, où chaque personnage devient un rouage d’une grande machinerie, sans vraiment savoir quel a été son rôle et quel a été celui des autres dans l’ensemble, est fort réussie.

Mais ce qui, selon moi, confère à l’ouvrage son originalité, c’est le rôle de l’archiviste et la position centrale des catacombes dans l’histoire. Tout part d’un doublon trouvé dans les archives et d’une inscription étrange qui met la puce à l’oreille de l’archiviste. Tout s’accélère lorsque l’on décide de recopier les archives (en supprimant les marques humaines au passage) dans une machine qui les traitera et les organisera automatiquement. En filigrane s’ébauche une réflexion sur le rapport à la connaissance et à la mémoire qui confère à ce qui n’aurait pu être qu’un polar parmi d’autres une certaine profondeur. De là à suivre l’éditeur qui le compare à 1984, il y a un pas que je ne franchirai pas. Je crains en effet de ne pas garder grand souvenir de l’ouvrage, bien que je l’aie dévoré avec grand plaisir.

Mais demeurera sans doute la description de ces grands couloirs d’archive, noirs et silencieux, où l’on n’entend qu’un bruit de pas et le cliquetis d’un chariot, dans l’odeur de cuir et de papier.

Ce livre a été lu dans le cadre de mon Challenge ABC personnel et du Défi premier roman.

Publicités

5 réflexions au sujet de « [B] Les Catacombes de Toby Ball »

  1. Les catacombes, pourquoi pas? J’aime que les polars me fassent découvrir un univers particulier, au-delà d’une intrigue policière bien nouée. Il y avait aussi un Prix du Quai des Orfèvres qui explorait les catacombes, si je me souviens bien, mais c’est vague…

    Il y a aussi des choses originales à découvrir, par exemple « L’Orchestre des ombres » de Tom Topor, qui gravite autour des survivants de l’orchestre du camp de concentration d’Auschwitz.

    Ou alors, j’apprécie que cela me fasse découvrir ou revivre un coin de pays…

    J'aime

    1. Ou une autre époque aussi… J’ai pas mal apprécié de m’embarquer dans certains polars historiques. Je dois bien aimer les enquêtes à l’ancienne, en fait !

      Je note L’Orchestre des ombres dans un petit coin de carnet, merci pour le commentaire. 😉

      J'aime

  2. En revanche, j’avais classé cette lecture à la lettre C et non à B, et personne n’a apparemment semblé le noter ! Sans doute ai-je été influencée par le titre, malgré moi.

    J'aime

  3. Bonjour,
    j’ai découvert ton avis via babelio où je suis moi-même inscrite.
    J’ai aussi lu ce livre et j’ai trouvée l’histoire intéressante par ses idées mais je n’ai pas vraiment accrochée à l’univers de l’auteur.
    J’ai moi aussi un blog de chronique littéraire spécialisé dans les polars et les thrillers.
    N’hésite pas à venir dessus si tu as envie qu’on parle des livres que tu as aimé, tu m’en fera peut-être connaitre et j’espère que je ferais de même.

    A bientôt j’espère et bonne continuation pour ton blog.

    J'aime

    1. Peut-être que la grande différence est justement là : je ne lis quasi jamais de polars donc j’ai pas forcément des critères de spécialistes pour juger un ouvrage. C’est justement l’objet du challenge que je suis cette année : ouvrir doucement mes horizons au gré du hasard alphabétique. J’irai jeter un œil par chez toi, bonne continuation pour ton blog également ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s