Digressions

Summer Reader Book Tag

Le problème quand on lit des livres longs, c’est que les chroniques ne s’enchaînent pas. Alors, petit tag découvert dans le sable chez Sev pour ressentir tout de même le plaisir de parler lectures. Et ce, bien que je parte bien peu en vacances aussi (en septembre, peut-être, quand tout le monde sera rentré !).

  • Lemonade : choisis une lecture qui a commencé avec un goût amer mais qui s’est améliorée

C’est la question qui m’a fait choisir ce tag, et pourtant j’ai bien du mal à y répondre. Je m’enthousiasme ou me décourage assez vite en général pour une oeuvre, et j’ai peur que mes intuitions ne se vérifient dans la majeure partie des cas. Peut-être, tout de même, que Le Jardin des martyrs nord-américains de Tobias Wolff (encore en cours de lecture) entre dans cette catégorie. C’est un recueil de nouvelles très troublantes, et j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à la première, à comprendre où ça voulait en venir, alors que les suivantes, pourtant dans le même genre, m’ont happée : je m’étais semble-t-il habituée à l’approche de l’auteur et j’y devenais sensible. A voir si cela se vérifie quand je l’aurai terminé.

  • Golden Sun : choisis un livre qui t’a fait sourire comme aucun autre

Pas mal de textes de Jean de Tinan : il y a quand je retourne chez cet auteur cette joie qu’on a de retrouver un ancien ami qui vous fait rire de tout, même du plus terrible. Mais pour citer un ouvrage en particulier, je garde un souvenir très solaire de Venise n’est pas en Italie de Calbérac.

  • Tropical Flowers : choisis un livre qui se passe dans un pays étranger

Je n’ai pas lu que ça, mais tout de même, ça correspond à beaucoup de mes dernières lectures. Le plus dépaysant aura peut-être été Les Groseilles de novembre d’Andrus Kiviräkh.

  • Tree Shade : choisis un livre dans lequel on trouve un personnage mystérieux ou louche

Ma dernière lecture ! Le drone Mawrin Skell, dans L’Homme des jeux de Iain Banks est à la fois louche, inquiétant-dangereux… et pourtant attachant à sa façon, car on comprend sa problématique et on peut même être en empathie avec lui. C’est sans doute le personnage du livre que j’ai préféré.

  • Beach Sand : choisis un livre un peu grossier, qui manque de polissage, qui est peu développé

Le Liseur du 6h27 de Didier-Laurent. Une bonne idée de départ qui se transforme en bluette sentimentale sans grand intérêt. Le livre ne va pas jusqu’au bout des problématiques qu’il soulève et traite les thèmes avec une relative naïveté à mon sens. Ça a été une de mes grandes déceptions de l’année.

  • Green Grass : choisis un personnage plein de vie, qui t’a fait sourire

Je triche si je cite Aimienne dans Aimienne ou Le Détournement de mineure de Jean de Tinan ? C’est une adolescente de quatorze ans, qui fugue de chez elle parce que sa belle-mère la bat, et qui se retrouve hébergée dans l’urgence par Raoul de Vallonges, un jeune littérateur. Ce dernier tombe des nues quand elle lui annonce, sûre d’elle, qu’elle va faire la noce ! Un personnage tendre, attachant, naïf mais juste ce qu’il faut, parfait pour tourner la tête d’un jeune homme pourtant rompu à l’amour. Le roman est hélas inachevé, mais courez-le lire si vous pouvez (hormis sur Gallica, il est un peu difficile à trouver), c’est très bien écrit.

  • Watermelon : choisis un livre qui contient des secrets bien juteux

Aimienne ou le Détournement de mineure (bis), parce que le livre est inspiré d’une histoire vraie : Jean de Tinan s’est vraiment retrouvé à héberger la fille d’un écrivain célèbre (c’est celle d’un politique dans le roman). *potins* Mais pour citer un autre titre, et outre les correspondances d’écrivains et Journal des Goncourt…

Mr Gwyn, d’Alessandro Barricco, que je n’ai pas réussi à chroniquer jusqu’ici, renferme un bien beau retournement de situation.

  • Sun Hat : choisis un livre qui met en scène un monde, un univers très vaste

Là, je suis obligée de citer à nouveau un titre donné plus haut en l’élargissant : le Cycle de la culture, dont L’Homme des jeux fait partie, est immensément vaste et travaillé.

  • BBQ : choisis un livre où un personnage est décrit comme un beau gosse, un mec bien foutu

Ce n’est pas si évident : je lis beaucoup de littérature sur les gens « ordinaires ». Cela dit, le héros de mon livre en cours, Le Mondologue d’Heinrich Steinfest, est bien foutu, tout le monde n’arrête pas de lui dire !

  • Summer Fun : partage le tag

Eh bien, je vais le déposer là en buffet à volonté (certains adorent les tags, d’autres non… ) S’il inspire dame Aelys, je serais ravie de lire ses réponses. Mais sentez-vous libres de le cueillir là et d’indiquer en commentaire le lien vers vos réponses si vous le souhaitez.

lecture

Bel été de lecture à tous ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s