C'est lundi ! Que lisez-vous ?

C’est lundi ! Que lisez-vous ?

Comme annoncé précédemment, il m’est difficile de chroniquer en ce moment… Et pourtant, qu’est-ce que je lis ! Petit bilan de la semaine :

Ce que j’ai lu cette semaine :

Ce que je suis en train de lire

51yjQ-c5YgL._SX339_BO1,204,203,200_

Ce que je vais lire ensuite :

  • Blaise Cendrars, Du monde entier

En vous souhaitant une très belle semaine de lecture et d’écriture ! A très bientôt.

C'est lundi ! Que lisez-vous ?

C’est lundi ! Petit bilan de la semaine.

C’est avec plaisir que je vous retrouve pour ce bilan du lundi, car les lectures ont été nombreuses cette semaine. Voyez plutôt !

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

  • Demande au miroir de Chahla Chafiq
  • Marc de café de Gérard Salem
  • Les Sentinelles, tome 1
  • Il était une ville de Thomas Reverdy

 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

9782246811015-001-X_0Quatrième de couverture : Paris, 1959. Un homme est retrouvé empalé sur la grille d’un jardin public. La Ville Lumière plonge dans les ombres, envoûtée par les babayagas, sorcières venues du fond des siècles et des steppes russes. L’inspecteur Vidot enquête. Mais qui se frotte aux babayagas s’y pique, et voici bientôt notre Colombo des faubourgs transformé d’un coup de baguette magique… en puce, contraint de poursuivre sa diabolique et charmante ennemie en sautant de chien en rat. Son chemin croisera celui du naïf Will Van Wyck, jeune publicitaire américain expatrié travaillant à son insu pour la CIA et empêtré dans un imbroglio dont seule l’ensorcelante Zoya semble pouvoir le sortir – à moins qu’il ne soit sa prochaine proie…
Après une entrée fracassante en littérature avec une épopée en vers libres sur des meutes rivales de loups-garous à Los Angeles (Crocs), Toby Barlow détourne cette fois le roman d’espionnage et les contes folkloriques. Fable délirante menée tambour battant, entre Kafka et Ratatouille, Boulgakov et La Panthère rose, Babayaga est aussi un grand roman sur les pouvoirs surnaturels de l’amour et, à sa manière retorse, un grand roman féministe.

Que vais-je ensuite ?

La suite des Sentinelles ! Je n’ai jamais autant accroché à une BD, je crois !

Mon prochain Introuvable, peut-être ?

Et La Ballade du café triste, de Carson Mc Cullers.

 

A très bientôt pour de nouvelles chroniques de lecture et bonne semaine à tous ! 🙂

C'est lundi ! Que lisez-vous ?

C’est lundi ! Que lisez-vous ?

Qu’ai-je lu la semaine passée ?

Et un livre surprise dont je vous parlerai très bientôt ! 😉

.

.

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

.

IlEtaitUneVille_Plat1Quatrième de couverture : Ici, les maisons ne valent plus rien et les gens s’en vont, en les abandonnant purement et simplement; la ville est en lambeaux. Nous sommes à Detroit en 2008 et une blague circule: que le dernier qui parte éteigne la lumière. On dirait que c’est arrivé. C’est dans cette ville menacée de faillite qu’Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. C’est dans un de ces quartiers désertés que grandit Charlie, Charlie qui vient, à l’instar de centaines d’enfants, de disparaître. Mais pour aller où, bon Dieu, se demande l’inspecteur Brown chargé de l’enquête.

Dans un monde que la crise a voué à l’abandon Thomas B. Reverdy nous raconte, avec une poésie et une sensibilité rares, ce qu’est l’amour au temps des catastrophes.

 

Que vais-je lire ensuite ?

  • Marc de café de Gérard Salem

 

C'est lundi ! Que lisez-vous ?

C’est lundi ! Que lisez-vous ?

changean Qu’ai-je lu la semaine passée ?

 

Que suis-je en train de lire ?

51Y2rfLxB0L._SX318_BO1,204,203,200_Quatrième de couverture : En lisant l’Atlas des reflets célestes on pourra s’initier à une géographie singulière, observer huit rêveurs dans une maison qui n’a d’autre toit que le ciel, mener une partie de cache-cache interrompu, apprendre à se défendre des voleurs de rêves, découvrir la nature secrète des miroirs, goûter un baiser simple comme un gâteau saupoudré de sucre glace, se familiariser avec l’infini palimpseste qu’est l’encyclopédie Serpentiana, battre les « dix millions de grands chemins de l’espoir » et aborder autant d’autres sujets décoiffants…
« Au cours d’une vie, mais aussi après elle, les rêves peuvent rapetisser, croître, se léguer, se perdre, être empruntés, offerts, volés. Il faut veiller soigneusement sur eux. Il n’est pas que la taille totale d’un individu qui en dépende, mais, une fois faite la somme de tous les rêves, la taille totale de l’humanité. »

Reçu dans le cadre de Masse critique de Babelio.

Que vais-je lire ensuite ?

Comme annoncé ici, j’ai décidé de suivre un peu la rentrée littéraire cette année, et j’ai craqué cet après-midi sur deux ouvrages en librairie : Ce cœur changeant d’Agnès Desarte et Il était une ville de Thomas B. Reverdy.

Et d’autres à venir, qui sait ?

Les textes de l’atelier d’écriture arrivent également sous peu ! Merci aux participants 😀

C'est lundi ! Que lisez-vous ?

C’est lundi ! Que lisez-vous ?

Ce que j’ai lu cette semaine

  • Paul Féval, La Fabrique de crime
  • Anatole France, Apologie pour le plagiat
  • Henrich Steinfest, Le Mondologue

 

Ce que je suis en train de lire

campbelle héros 1000 visagesQuatrième de couverture :  Toutes les civilisations ont perpétué de grands mythes issus de la nuit des temps. Peut-on les relier entre eux ? C’est ce qu’a réalisé Joseph Campbell dans cet essai, où il expose sa théorie selon laquelle tous les mythes répondent aux mêmes schémas archétypaux. En effet, le périple de presque tous les grands héros se déroule selon un enchaînement bien déterminé : appel à l’aventure, épreuve, affranchissement de l’aide du mentor, accomplissement de l’objet de la quête, retour au pays. Nouvelle édition entièrement revue et enrichie, avec de nombreuses illustrations ! Joseph Campbell, reconnu aujourd’hui comme le plus grand spécialiste mondial du mythe, démontre ici que quasiment tous les héros, de quelque époque ou culture que ce soit, suivent dans les grandes lignes le même schéma. Les œuvres plus contemporaines ne font pas exception : Star Wars, tout comme Matrix ou Le Seigneur des Anneaux sont construits selon ce même archétype. Ce n’est pas un hasard si Le Héros aux milles et un visages est le livre de chevet des plus grands scénaristes et metteurs en scène.

une-fille-qui-danseQuatrième de couverture : Au lycée, ils étaient trois amis jusqu’à ce qu’Adrian se joigne à eux. Il était différent, brillant et plus mûr. Tous l’admiraient.
Ils croyaient alors vivre dans un enclos et qu’ils seraient bientôt lâchés dans la vraie vie. Pourtant, les jeux étaient faits en partie.
À l’université, Tony, le narrateur, fréquenta Véronica et découvrit que le corps des filles est parfois défendu comme la zone d’exclusion d’un pays pour la pêche… Quelques mois plus tard, il apprit qu’elle sortait désormais avec Adrian. De rage, il leur écrivit une lettre épouvantable…

Pourquoi Adrian s’est-il suicidé?

Quarante ans plus tard, le passé qui ressurgit révèle une terrible vérité. Elle bouleversera Tony et chacun des lecteurs d’Une fille, qui danse.

Ce que je lirai ensuite

220_____Renard_47