Ecritures

Une boîte à outils pour écrivain : Scribay Premium.

Cela fait un moment que je suis inscrite sur Scribay, réseau social d’écriture. Le lien vers ma page a fleuri dans le menu de ce blog assez rapidement et après avoir erré un peu en tant qu’aspirant auteur sur le net, c’est l’endroit où j’ai le plus longuement posé mes valises. Sans publicité, la plateforme propose plusieurs services intéressants. Parmi eux, deux d’entre eux avaient particulièrement retenu mon attention : les défis proposés par les membres, que j’ai utilisé comme supports d’inspiration et relais de l’atelier d’écriture en 10 séances organisé l’année dernière ; la possibilité pour mes lecteurs de changer la police, la mise en page et de télécharger en .pdf ou en epub les textes postés. En somme, alors que la mise en page des contenus littéraires en ligne continue à susciter plein de questions, la plateforme me permettait d’expérimenter et de publier quelque chose d’adaptable, et qui puisse être rapidement manipulé par le lecteur.

Depuis, Scribay s’est beaucoup transformé. On peut identifier plusieurs directions prises par la plateforme : la création et l’animation de communautés allait dans le sens d’un développement de l’aspect communautaire, tandis que l’apparition de versions du document ou de possibilités pour les lecteurs d’annoter les textes tiraient la plateforme vers un assistant d’écriture. Ayant participé aux deux, j’ai davantage bénéficié du deuxième aspect, et je crois pouvoir dire qu’on différencie mes textes publiés sur Scribay des autres par leur nombre bien moindre de coquilles !

Le service Premium développe encore davantage cet aspect. Je vous invite à jeter un œil aux posts d’Un mot à la fois, d’Elodie Agnesotti ou de L’Arbre aux livres. Outre que ces trois billets ont l’avantage d’avoir plein de captures d’écran beaucoup plus belles que les miennes, ils décrivent en détail l’offre et ses fonctionnalités. Pour la résumer en peu de mots : Scribay Premium propose plusieurs services d’aide et d’accompagnement à l’écriture, moyennant un abonnement mensuel. Parmi eux, on trouvera la possibilité de faire des fiches de personnages, des propositions de réécriture de classiques de la littérature (Dracula ou Les Trois mousquetaires, pour ne citer qu’eux), des entraînements en temps limité, à partir d’un sujet généré aléatoirement (nous y reviendrons) et enfin plusieurs parcours narratifs guidés, permettant d’accompagner pas à pas la rédaction d’un roman.

J’ai eu la chance de bénéficier d’une période d’essai rallongée afin de tester les nouvelles fonctionnalités de la plateforme, et voici ce que j’en retire.

Lire la suite « Une boîte à outils pour écrivain : Scribay Premium. »

Publicités
Challenge ABC 2016·Challenge Clasique 2016·Challenge Myself 2016·Ecritures·Lectures·Textes personnels

Bilan 2016, deuxième partie (challenges de lecture, écriture)

A n’importe quel moment que nous la considérions, notre âme totale n’a qu’une valeur presque fictive, malgré le nombreux bilan de ses richesses, car tantôt les unes, tantôt les autres sont indisponibles, qu’il s’agisse d’ailleurs de richesses effectives aussi bien que de celles de l’imagination…

Marcel Proust, Sodome et Gomorrhe

Et c’est parti pour le grand bilan de 2016, suite et fin ! Il me reste en effet deux éléments à aborder : la clôture de trois challenges de lecture, et une petite excursion du côté de l’écriture. Commençons sans tarder :

Trois challenges pour le prix d’un

2016, ou pourquoi j’ai raté mon challenge ABC

640px-hopfer_hornbook

Le bilan de mon challenge ABC 2016 est bien moins brillant que celui de l’année dernière, où j’avais comptabilisé 25 lectures sur les 26 requises : cette année, j’aurai lu 16 livres sur les 26. Il faut dire que je l’ai suivi beaucoup plus distraitement, sans programme pré-établi. J’ai bien sûr essayé de trouver des lectures selon les lettres manquantes, mais j’ai été moins inspirée par les suggestions des libraires et bibliothèques du coin (celles-ci me semblant beaucoup plus attendues que les livres bizarroïdes que ma librairie du XIIe mettait en avant). Ajouter à cela un manque de temps, des lectures pas toujours enthousiasmantes, et cela nous donne un challenge pas mené au bout. Je ne compte pas retenter l’année prochaine, je pense qu’une pause me sera bénéfique, et ce afin de vraiment me faire plaisir dans mes lectures récréatives, bastion de plus en plus menacé.

Lire la suite « Bilan 2016, deuxième partie (challenges de lecture, écriture) »

Ateliers d'écriture·Ecritures·Les z'envolés

Atelier d’écriture n°10 : Commentaire croisé

J’ai posté ci-dessous les dix propositions pour le dernier atelier d’écriture. Il restait cependant la nécessaire mise en regard des différents textes. Rappelons simplement la citation qui nous a servi de point de départ, pour commencer :

Quant aux voyageurs, nous les abandonnerons, d’ailleurs il ne sont plus nulle part, ils roulent, ils sont suspendus et transitoires. (Félix Vallotton)

2015-12-Life-of-Pix-free-stock-photos-subway-girl-reflection-macnicolae
Mac Nicolae, Life of Pics

J’ai cherché, pour illustrer cet article, une photographie prise avec longue exposition. Elle aurait représenté une rue, avec des gens qui passent, qui font leur vie de gens. Procédé oblige, ils apparaîtraient comme un flux, une marée, et non comme des individualités qui se détachent. C’est, déjà en soi, une forme de commentaire.

Il y avait plusieurs angles possibles pour attaquer cette citation. Le premier thème convoqué, le plus évident, était celui du voyage. Le deuxième élément, celui qui donnait à la citation toute sa particularité, était ce mystérieux suspendus et transitoires, qui a été interprété de plusieurs façons différentes.

Lire la suite « Atelier d’écriture n°10 : Commentaire croisé »

Ateliers d'écriture·Ecritures·Les z'envolés

[Atelier n°10] Lignes de fuite, les textes !

Pour ce dixième atelier, il s’agissait de s’inspirer d’une phrase de Vallotton : « Quant aux voyageurs, nous les abandonnerons, d’ailleurs il ne sont plus nulle part, ils roulent, ils sont suspendus et transitoires. » Certains ont mis l’accent sur le voyage, d’autre sur l’aspect éphémère… Histoires, chroniques ou simples petites observations de vie : en tout, 10 textes ont été proposés suivant la consigne. Bravo aux participants ! Je vous propose dès aujourd’hui de les découvrir, en attendant le commentaire croisé que je vous prépare entre deux averses ! 😉

~ * ~

 

9273_m_felix_vallotton

Lire la suite « [Atelier n°10] Lignes de fuite, les textes ! »

Ateliers d'écriture·Ecritures·Les z'envolés

Les Z’envolés, session n°8 / Les participations

La date butoir est passée, et il est temps de révéler les différents textes proposés pour l’atelier numéro 8. Pour rappel, il s’agissait de s’inspirer d’un fait divers, et d’écrire à partir de ça. Avant de développer un peu sur les choix qui ont été faits par les participants, je vous propose de découvrir leurs participations (deux d’entre eux ont même proposé plusieurs textes suivant le sujet) :

Au fond, qu’est-ce qu’un fait divers ? Cela peut être tout et rien à la fois, un fait divers. Le Glossaire des termes de la presse opte d’ailleurs pour une définition abominablement large : « Accident, délit ou événement de la vie sociale qui n’entre dans aucune des catégories de l’information. » C’est à dire une information qui n’a pas sa place dans la rubrique de l’actualité nationale, internationale, politique, culturelle, économique, etc… Une définition en ni, ni, en somme. De même, le Petit Robert en 1983, définit les faits divers comme les « Nouvelles peu importantes d’un journal. » Ce sera notre première piste de lecture. Lire la suite « Les Z’envolés, session n°8 / Les participations »